Prestations

Nos prestations s'adressent à toute la population, et en particulier aux personnes âgées qui présentent des risques de fragilisation dus, par exemple, à la présence de maladies chroniques.

La plupart de nos prestations sont offertes par le Bureau régional d’information et d’orientation (BRIO). Nous coordonnons également des dispositifs et des consultations dans des domaines spécialisés (soins palliatifs, diabète, gériatrie, psychiatrie de l’âge avancé, mémoire, proches aidants). Nous veillons à inclure les patient-e-s et leur entourage dans la conception et la mise en oeuvre des projets de soins. Nos infirmiers/-ères de liaison accompagnent les situations les plus complexes.

DSC_0456_F

BRIO

Le Bureau régional d’information et d’orientation (BRIO) est le « cœur du réacteur » du réseau. C’est à lui que sont rattaché-e-s les infirmiers et infirmières de liaison qui, dans nos locaux à la rue du Bugnon 4, à l’hôpital et en CTR (CHUV, Hôpital de Lavaux), dans les EMS et les SPAH, au cabinet du médecin traitant ou au domicile des patient-e-s, accomplissent notre mission de base selon un processus clinique désormais bien établi :

  1. Réception de la demande qui peut provenir des patient-e-s, de leurs proches ou des soignant-e-s de première ligne (médecin traitant ou hospitalier, équipes de soins dans les hôpitaux, les institutions ou à domicile) et information sur les ressources disponibles dans le réseau.
  2. Repérage des risques de fragilisation au moyen d’un grille d’évaluation sommaire.
  3. Si des risques ont été repérés en phase 2.  et en fonction des problèmes et besoins spécifiques du/de la patient-e, nous proposons une évaluation multidimensionnelle avec des outils standardisés. Les résultats peuvent ainsi être compris et utilisés par les professionnel-le-s dans les autres milieux de soins.
  4. Sur la base de l’évaluation, nous élaborons avec les patient-e-s et leurs proches un projet d’orientation qui définit la nature et l’ordre des interventions à prévoir sur leur parcours de soins.
  5. Pour les cas complexes, lorsqu’il n’y a pas de personnes proches aidantes ou si la tâche est trop lourde pour elles, nous proposons un suivi régulier (case management) jusqu’à ce que la situation soit stabilisée.

Le BRIO a également pour vocation d’intégrer comme prestations régulières des projets développés en mode « laboratoire » au sein du réseau, tel que le projet Court-séjour d’observation ou l’Orientation en consultation pré-chirurgicale…

Les indicateurs d’activité du BRIO sont directement accessibles sur notre tableau de bord avec ces identifiants :

Nom d’utilisateur : RSRL2019
Mot de passe : rsrl2019

Depuis cette année nous disposons d’un tableau de bord des indicateurs BRIO en ligne, uniformisé pour les quatre réseaux de santé du canton. Cet outil mis à jour continuellement nous permet de prendre en compte ces données dans la gestion de nos prestations. Vous constaterez peut-être quelques changements dans les catégories d’indicateurs, ce qui rompt la continuité avec les rapports annuels précédents mais n’empêche pas un comparatif longitudinal.

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits commentés.

L’équipe mobile de soins palliatifs (EMSP)

Les réseaux et leurs équipes mobiles de soins palliatifs œuvrent pour le développement des soins palliatifs et l’amélioration de l’accès aux soins palliatifs à la population dans le domaine extra-hospitalier. Les actions de présentation et de promotion menées par l’équipe mobile de soins palliatifs du réseau (EMSP) auprès des partenaires et équipes de première ligne portent leurs fruits et les interventions des professionnel-le-s de l’EMSP sont de plus en plus nombreuses.

Les 5 principaux motifs de la demande formulée par la première ligne sont :

  • Gestion des symptômes
  • Aide à l’orientation
  • Soutien psychologique / spirituel
  • Questions éthiques / assistance au suicide
  • Favoriser le maintien à domicile

L’EMSP se rend au domicile des patient-e-s, en EMS ou en institution socio-éducative ; elle intervient également dans des établissements de soins aigus, de manière à assurer la transition et la continuité des soins pour les patient-e-s qui sortent de l’hôpital.

Dès le mois de mars, les indicateurs d’interventions de l’EMSP retenus ont été restreints pour correspondre aux critères d’évaluation de la DGS qui finances ces activités. Ces trois indicateurs pris en compte et le nombre d’interventions pour 2019 sont : Colloque de réseau (47), Soutien de première ligne lié au patient (547), et Visites de patients et proches (695). Seuls 316 des 435 patients (soit une augmentation de 3.9% de patients par rapport à 2018) et 1285 des 5458 prestations sont alors prises en compte dans les statistiques d’activité.

Au niveau du profil des patients, parmi les 381 personnes ayant fait l’objet d’une demande à l’EMSP en 2019, 205 patients présentent un diagnostic oncologique (54%) alors que 59 (36%) présentent un diagnostic non-oncologique au moment de leur prise en charge (non renseigné pour 37 patients). Ci-dessous un tableau fait apparaître le type et la répartition des diagnostics non-oncologiques.

 

Découvrir l’offre en soins palliatifs du RSRL

Coordination régionale diabète

Parmi les maladies non transmissibles (MNT), le diabète représente un gros enjeu de santé publique.

La prévalence de cette maladie : Selon l’observatoire suisse de la santé (chiffres OBSAN 2017), 4.8 % de la population vaudoise est concernée. Le diabète touche donc plus de 40’000 personnes, soit 1 personne sur 15 de plus de 15 ans. L’incidence du diabète est importante elle aussi puisqu’on compte plus de 4’000 nouveaux cas par année dans notre canton.

Pour améliorer la qualité de vie des patients diabétiques et faciliter la prise en soins de la maladie, nous mettons à disposition :

Ces activités et prestations ont été assurées par une coordinatrice régionale diabète dotée pour cette fonction d’un 30% d’EPT, et avec l’appui des équipes administrative et de projets.

Au niveau cantonal, une réorganisation a eu lieu suite à la fermeture du Programme cantonal Diabète, avec la reprise de certaines activités par les quatre coordinations régionales, mais essentiellement par l’association diabètevaud.  Cette réorganisation a été présentée à notre groupe de travail « DiabeL » par la référente des réseaux à la DGS et par la secrétaire générale de diabètevaud lors de notre rencontre du 14 mai.

Les 4 coordinations régionales se rencontrent 10 fois par année environ sous l’égide de diabètevaud, pour discuter et coordonner les prestations et activités des réseaux dans le domaine du diabète, et préparer le forum diabète annuel.

Pour en savoir plus :

Informations destinées aux patients

Vivre avec le diabète, une question d’équilibre

Consultations spécialisées

Consultation gériatrique ambulatoire et communautaire

La consultation gériatrique a pour but :

  • d’améliorer la qualité de vie des patients ainsi que de leurs proches ;
  • d’améliorer le dépistage et la prise en charge des syndromes gériatriques associés à un risque accru de morbidité, de déclin fonctionnel et d’hospitalisation ;
  • de venir en appui aux médecins praticiens dans la prise en charge des personnes âgées avec besoins complexes ;
  • d’aider les praticiens dans l’orientation des personnes âgées dans le réseau de soins.

Téléchargez notre documentation.

Centre Leenaards de la Mémoire – CHUV

Le Centre Leenaards de la Mémoire – CHUV vous conseille, vous aide et vous soutient. Il établit un diagnostic, une proposition de traitement et une prise en charge. Il vous propose des consultations individualisées en collaboration avec le médecin de famille. Téléchargez notre documentation pour les patient-e-s et leurs proches ou pour les professionnel-le-s.

Consultation psychologique pour proches aidants

Accompagner une personne souffrant de troubles de la mémoire, d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée est une expérience humaine riche et éprouvante. Tout au long de la maladie, l’entourage est confronté à des situations difficiles et à des changements douloureux. Soutenue par l’Etat de Vaud et unique en Suisse romande, la consultation psychologique pour proches aidants a pour mission de soutenir les proches, de les aider à mobiliser leurs ressources, de même qu’à reconnaître leurs limites. Les entretiens sont gratuits et assurés par des psychologues spécialistes. Pour en savoir plus, consultez le site internet du CHUV.

Consultation de psychiatrie de l’âge avancé

Le Service Universitaire de Psychiatrie de l’Age Avancé (SUPAA) du CHUV a mis sur pied une consultation générale. Il s’agit d’une policlinique psychiatrique pour personnes âgées. La Consultation générale offre ses prestations aux patients ambulatoires, dont la gravité et/ou la complexité de la maladie psychique (démence, dépression, psychose…) posent des problèmes aux médecins installés en cabinet privé ou responsables de milieux institutionnels. Pour en savoir plus, consultez notre site internet.

Proches aidants

Notre action en faveur des proches aidants est multiple. Nous pouvons par exemple :

  • Evaluer leur besoins afin de les orienter vers nos partenaires pouvant leur assurer un soutien spécifique
  • Organiser des courts-séjours en EMS pour les patient-e-s, offrant ainsi du répit à leur entourage
  • Arranger une prise en charge régulière en Centre d’accueil temporaire (CAT) afin de soulager les proches une ou plusieurs fois par semaine
  • Proposer une consultation spécialisée à même d’assurer le soutien psychologique nécessaire.

Par ailleurs, nous participons aux actions cantonales qui visent à valoriser et soutenir le travail des proches aidants. Informations et liens utiles sur notre site internet.

Secteur social

Dans son travail courant, l’assistante sociale a pour rôle de répondre aux demandes d’information des familles et futurs résidents en EMS, relatives aux démarches administratives. Si besoin elle peut les accompagner et les soutenir dans la réalisation de ces démarches. Vidéo de présentation.

L’assistante sociale et la responsable du BRIO participent au projet Coordination 2020 de la DGCS. Deux rencontres annuelles avec les Agences d’assurance sociales (AAS) de la région leur permettent d’instaurer une collaboration plus étroite. Cela se traduit par exemple par un meilleur soutien aux personnes dans le traitement des demandes de prestations complémentaires (PC).

D’autre part, le BRIO poursuit l’organisation de rencontres bisannuelles avec les assistant-e-s sociaux/-ales (AS) de chacun de nos partenaires qui ont un service social. L’objectif est d’améliorer la collaboration entre les différents secteurs sociaux et, par là, les prestations délivrées aux bénéficiaires.